1

À tous les âges, le grand boum de la colocation

colocation-personnes-agees

Il fut un temps où la colocation était réservée aux jeunes gens, et à Paris. En effet, ce type de mode de vie correspondait davantage à une population encore étudiante, pas toujours déjà active, souvent dotée de peu de revenus. Le but était simplement de pouvoir se loger à moindre coût, en attendant de pouvoir construire sa vie et une carrière professionnelle donnant l’opportunité de prendre son envol. Aujourd’hui la donne est toute autre, et on utilise la colocation à tous les âges, plus seulement quand on a moins de 30 ans. Des difficultés pour se loger, dorénavant une majorité de Français en rencontre, et peu importe leur tranche d’âge. Et les plus touchées sont bien sûr les personnes célibataires, qui n’ont pas spécialement les moyens d’assumer à eux seuls un appartement. Le visage du colocataire moyen a donc bien évolué ces dernières années.

Les quadras en font aussi partie

Les modèles et schémas familiaux ayant évolué de façon évidente ces dernières années, les célibataires sont donc de plus en plus nombreux tout comme les familles monoparentales. De nombreux quadras se voient donc bien obligés de trouver des solutions pour pouvoir continuer s’assumer leur rythme de vie, aussi modeste qu’il soit. Ainsi, ils se mettent eux aussi à la colocation afin de faire des économies. On trouve même de nos jours des couples qui décident de se partager des appartements ou des maisons, par manque de moyens, et même parfois achètent à plusieurs binômes quand ils n’ont pas le budget nécessaire pour acquérir sans aide la maison de leurs rêves.

Les retraités s’y mettent

De nombreux retraités n’ont pas eu l’opportunité durant leur vie d’acquérir un bien immobilier, et continuent de se loger dans des appartements qu’ils louent. Mais aujourd’hui les retraites sont trop faibles pour continuer à gérer un loyer, en particulier pour les personnes célibataires ou veuves. Ainsi, cette tranche d’âge aussi se met à la colocation.

Louer une chambre dans son appartement

D’autres en revanche, ne souhaitant pas partager leur bail proposent de louer ponctuellement ou de façon plus longue dans le temps une des chambres de leur logement. Cela leur permet ainsi de continuer à être chez eux, sans pour autant payer la totalité du loyer demandé. Cela peut également faire l’objet d’une occupation de quelques jours, grâce aux nouveaux sites comme Air BnB par exemple, pour des touristes cherchant une solution d’hébergement conviviale et pas chère.

La colocation ne s’adresse donc plus seulement à ceux et celles qui n’ont pas encore dépassé la trentaine, et ceci est une preuve évidente de la montée en flèche des loyers, ce qui n’est malheureusement pas le cas des salaires.

    Scoop.it
Filed in: Actus immo Tags: ,

Une réponse to "À tous les âges, le grand boum de la colocation"

  1. Avec la crise, cela ne m’étonne pas que le marché de la colocation augmente. Tout le monde cherche à faire des économies et le logement est l’un des postes de budgets où la marge de manoeuvre est la plus grande.
    Donc aujourd’hui, voir des personnes agées faire de la coloc, cela ne me choque pas, ils ne doivent pas forcément avoir des grosses retraites…
    Cela a donc forcément un impact sur le marché de la location qui croît au profit des transactions de vente immobilière, d’où l’inflation des loyers….

Laissez une réponse

Submit Comment
© 2017 Blog NS Immobilier. All rights reserved. Google+
css.php